Une bonne nouvelle : 2030 is the new 80s 

 

80% des emplois de 2030 n'existent pas encore.

Ça c'est une bonne nouvelle pour les moins de 30 ans.

Je dis souvent « Cherchez un problème à résoudre et vous aurez déjà un emploi. N'attendez pas d'être payé pour ça. Vous aurez plusieurs coups d'avance ».

Chacun peut dessiner son emploi. Le calibrer à la hauteur de ses aspirations et de sa vision pour un monde meilleur. 

Salarié, slasheur, freelance, entrepreneur, entrepreneur social... Vous avez plus de choix qu'il y a 40 ans. Même avec des moyens limités, il y a plus de possibilités pour créer sa voie professionnelle.

Ces métiers n'existaient pas il y a 15 ans : Chief (ou People) happiness officer, big data architect, innovation architect, App developer, UX/UI (user experience/interface) designer, data scientist, influencer, community manager.

Le label "the great place to work" ou «entreprises où il fait bon travailler» n'existait pas avant et aujourd'hui, dans tous les continents, des entreprises relèvent ce challenge. Et pourtant la première idée date de 1981.

Toute révolution industrielle a toujours deux faces : une face destructive pour les emplois existants et une autre créatrice pour les nouveaux emplois.

Apprendre tout le long de la vie est déjà une nécessité. Éviter que nos compétences soient obsolètes en est le pourquoi. 

Tous les métiers qui existent ont été inventés par des humains. Parce qu'à un moment, des gens ont commencé à faire autre chose, à faire différemment, puis à le conceptualiser. 

Vous pouvez créer votre métier de A à Z et des millions de under 30 dans le monde sont en train de le faire. Quels que soient les métiers. Sur tous les continents.

80% des postes à pourvoir ne sont pas publiés

Quel secteur a un problème pour vous ? Parlez-en autour de vous et vous pourriez être recommandé.

Une candidature spontanée, c'est entreprendre ses idées dans un entreprise.

80% des postes ne sont pas publiés (ce n'est pas une exception française).

Avec une candidature spontanée, vous êtes libre de dessiner complètement votre fiche de poste : ce que vous souhaitez faire, comment et le résultat escompté. 

Augmentez vos chances d'être au bon endroit, au bon moment avec le bon décideur. Les entreprises ont parfois des besoins dormants qui émergent lors d'une rencontre. 

Publier une offre coûte de l'argent. Il faut publier sur plusieurs jobards.

Sans garantie de trouver le bon candidat.  
Les recrutements ratés sont nombreux.

Les abandons de CDI en première année aussi.

Ce qui freine beaucoup d'entreprises .

D'où la préférence au réseau sur ce marché caché de l'emploi.

Credit : Samuel Seller/Unsplash