3 raisons qui poussent à chercher sa voie et sa raison d’être unique

Photography by Geran de Klerk on Unsplash

Photography by Geran de Klerk on Unsplash

 

Et ce qui change quand vous les trouvez.

 

Trouver votre voie et votre raison d’être changera votre vision de l’emploi et vous donnera envie d’innover et d’agir en professionnel et non en demandeur d’emploi ou en salarié. Vous travaillerez avec une organisation et non pas pour ne organisation. Vous devenez par conséquent plus sensible à son devenir parce que vous vous engagez à contribuer à un meilleur impact avec elle. Parce que vous co-créez à votre niveau ce futur, le vôtre et celui de votre entreprise.

 

Avant de poursuivre votre lecture notez 3 objectifs que vous avez et qui vous poussent à lire cet article. Qu’avez-vous fait d’inconfortable ces 30 derniers jours.

 
  1. 3 raisons qui poussent à chercher sa voie et sa raison d’être unique ?

Pourquoi trouver sa voie et sa raison d’être le plus tôt possible ? Pourquoi se mettre en quête ? 

Comme moi avant, les personnes que j'accompagne ressentent un vide intérieur et vivent un décalage entre ce qu’elles font sans passion et ce qui leur donnerait envie de se dépasser au quotidien. Elles veulent s’accomplir et travailler aussi à leurs propres aspirations.  Nous avons tous des facultés, des « capacités, aptitudes, possibilités » qui existent en nous. Avec la pratique, ces facultés se transforment en facilités.

Aussi, trouver votre raison d’être vous permet d’abord defaire quelque chose d’unique et de remarquable. Un vie de travail concentre 80 000 heures, redistribuées dans une journée de 7 ou 8 heures ou, dans une année de 1607 heures ou de 218 à 235 jours si vous êtes cadre. Nous passons le plus d’heures de notre vie d’adulte au travail. 

 

La deuxième raison est de vous éviter ce que j’appelle une démission invisible. La démission invisible a lieu quand :

-      Vous n’êtes pas vraiment passionné(e) par ce que vous faites.

-      Ce que vous faites ne compte pas tellement pour vous.

-       Vous êtes là uniquement pour le salaire.

-      L’avenir de l’entreprise ne vous intéresse pas tellement. 

trouversavoie-raison2.jpeg

Seulement 6% des salariés français ont dit être « engagés » d’après le sondage Gallup de 2018. 74% se sont déclarés «  pas engagés » et 20% ont indiqué être « carrément désengagés ». Dans une démission invisible, c’est de votre propre génie, originalité, créativité, excellence que vous démissionnez. 

 

Pause-question : Quel est votre profil d’engagement dans votre emploi actuel ?

 

Si vous faites partie des 6%, alors vous connaissez déjà votre raison d’être unique et avez plus que trouvé votre voie. Votre travail reflète qui vous êtes et vous offre la possibilité d’exprimer votre raison d’être unique. Vous vous accomplissez en travaillant. 

 

Si vous faites partie des 94%, commencez par identifier la source de votre désengagement. Même si les raisons extérieures peuvent impacter votre engagement, identifiez aussi vos raisons personnelles. Il y a 2 jours, j’échangeais avec une jeune active de 28 ans qui se demandait si elle n’avait pas fait d’erreur en acceptant son emploi actuel. Elle disait avoir suivi son intuition par rapport à d’autres candidatures. Je lui ai répondu qu’une vraie intuition est une directive, une information qui persiste et qui peut être donnée de plusieurs façons et à plusieurs reprises. L’intuition ne fait hélas pas dans le détail et sa manifestation est le plus souvent fugace.  

 

Une entreprise parfaite en soi n’existe pas. Elle l’est pour certains et pas pour d’autres.  Les raisons pour lesquelles vous avez accepté un emploi hier peuvent changer des mois ou des années après. Que faire dans ce cas ?

 

-      Créez-vous un tableau en 3 colonnes : la liste de ce que vous aimez faire, la liste de ce que vous ne voulez plus faire (parce que vous vous ennuyez, vous n’apprenez plus,  ce travail peut être automatisé ou fait autrement) et la liste de de ce à quoi vous aimeriez contribuer (pour évoluer, sortir de votre zone de confort, donner le meilleur de vous-même). Vous pouvez aussi vous aider du support d’auto-évaluation Faites-le pointpour aller plus loin.

 

-      Échanger avec une personne en qui vous avez confiance en interne, membre de vote réseau ou un tiers (selon votre statut ou votre âge, vous pouvez bénéficier d’un soutien gratuit pour résoudre ce problème en contactant une associations spécialisée. Autrement, n’hésitez pas à vous offrir les services d’un professionnel).

 

Les deux premiers conseils vous aideront à cerner le problème et à identifier au moins 3 pistes de solution. Les autres peuvent vous aider à penser différemment, à évaluer une ou plusieurs approches, mais veillez à ce que les solutions viennent de vous. 

 

Pause-question : Qu’est ce qui doit-être fait (par vous et peut-être par d’autres) pour que chaque jour devienne un moyen d’exprimer votre engagement, votre créativité et le meilleur de vous-même au maximum ?  

 

Tout emploi est créé sur la forme par une entreprise et sur le fond par les gens. Ça peut être vous grâce à une candidature spontanée ou une annonce de poste à pourvoir. Dans les deux cas, cela demande de faire quelque chose qui requiert une embauche. La raison supérieure d’un emploi est de libérer votre génie pour créer à votre tour des emplois, même si vous êtes salarié. Avec votre entreprise actuelle idéalement. Ou avec une autre.

 

Enfin, la troisième et dernière raisonest fournie par les millennials : vous réaliser.Cette génération née après les années 80 et âgée de 23 à 38 ans est en train de faire bouger les lignes du monde du travail. Si vous hésitiez un peu, sachez désormais que vous pouvez faire ce qui compte pour vous si vous êtes prêt/e à faire certains sacrifices. 

Trouver sa voie commence vraiment  avec des questions qui bousculent et pour lesquelles vous ne trouvez pas de réponse immédiate. En voici quelques-unes :

-      Êtes-vous aligné(e) avec votre destin professionnel ? Posez-vous cette question chaque jour et d’autres questions viendront. Le but est de ressentir que vous êtes à votre meilleure place et dans l’entreprise qui vous fait grandir.

-       Qui souhaitez-vous devenir ? Pour répondre à cette question, pensez à 2050 ou 2060. Par anticipation, si votre vie professionnelle pouvaient se résumer en une phrase, en une mission, quelle serait-elle ?

 

2. 3 pistes pour retrouver votre raison d’être ou laisser votre voie se dévoiler

Parmi les pistes à privilégier pour découvrir votre raison d’êtreou aider votre voie à vous trouver, le type de personnalitéen est une. Un type de personnalité est contracté dans 4 lettres et derrière ces 4 lettres, c’est tout un puzzle à reconstituer pour être complet et ne pas stagner. Si vous n’avancez plus, vous reculez. 


trouver-sa-voie-personnalité.jpeg

Les lettres visibles illustrent ce que vous faites le plus souvent et ces 4 lettres cachent 4 lettres invisibles qui illustrent ce que vous faites peu souvent (fonction terciaire) et très peu souvent (fonction inférieure). En les activant par l’action, vous libérez vos potentiels. L’article comment exploiter votre profil de personnalitévous donne plus de détails. 

trouver-sa-voie-personnalité0.jpeg

Le deuxième point fort du type de personnalité est qu’il vous aide à découvrir comment élargir « votre zone de confort » repérable dans les 4 lettres de votre profil (énergie, fonctions principale et auxiliaire, mode d’action).

trouver-sa-voie-personnalité4.jpeg

Vous y parvenez en travaillant les lettres opposées à celles-ci.  Si vous exploitez vote type, vous n’aurez plus le même type dans 2-3 ans. C’est d’autant plus important que vous en avez besoin pour peaufiner qui vous souhaitez devenir. Et créer votre futur par l’imagination, la pensée et l’action.

trouver-sa-voie-personnalité2.jpeg
 
trouver-sa-voie-personnalité3.jpeg

Le deuxième moyenqui vous aide à retrouver votre voie est le C.V. inversé, en pensant à partir du futur que vous souhaitez voir se réaliser. Il est différent du C.V. classique qui est dépassé au regard des transformations que nous vivons aujourd’hui. Nous tous avons désormais une contrainte : nous réinventer. Et le gap entre ces deux approches est évident : pas assez de gens qui cherchent un emploi en étant apporteurs de solutions, en pensant comme des visionnaires et en agissant comme des innovateurs. Pas assez de gens qui montrent leur génie personnel.  

 

Pause-question : Que faites-vous chaque jour pour réinventer votre métier ? Comment voyez-vous votre métier dans 10 ans ?

 

Quand vous vous connaissez un peu plus et un peu mieux, vous reprenez le pouvoir sur vos aspirations et l’impact que vous voulez avoir dans le monde ? Il ne vous reste plus qu’à trouver l’entreprise qui vous convient. Celle qui vous fera grandir. Celle qui vous donne envie de donner le meilleur de vous-même et de faire des choses qui comptent pour vous aussi. Si vous n’êtes pas dans ce cas actuellement, demandez-vous pourquoi et comment pouvez-vous changer les choses soit, changer vous-même, changer votre organisation ou changer d’organisation.

 

 La troisième pistepour trouver sa voie est de collaborer avec l’organisation qui vous convientparce qu’elle a une vision, une raison d’être et des valeurs que vous partagez. Toutes les entreprises ont un raison d’être. Certaines l’expriment en actes concrets et inspirants.  Aujourd’hui, des labels et classements vous aident à trouver votre entreprise idéale :

 

 Trouver sa voie, c’est trouver en substance un emploi que vous aimez et duquel vous ne démissionnerez jamais. Un métier qui reflète qui vous êtes. Porteur, évolutif et futuriste. Communiquez votre vision du futur et le problème que vous souhaitez résoudre. Vous deviendrez au fur et à mesure la personne disposant des compétences, des talents et du leadership pour réaliser cette vision.

 

Cherchez aussi le meilleur manager pour vous, bien avant le salaire et les avantages. Qui vous pouvez devenir est dépend du management que vous expérimentez. Vérifiez bien que ce dernier s’accomplit car si tel n’est pas le cas, il aura des difficultés à vous éveiller à votre propre individuation. Mon intuition est que les bons managers s’accomplissent.

 

Pour terminer : Comment vous comptez exploiter cet article au maximum ?

  

P.S.

J’aide les millennials à s’accomplir au travail en leur montrant par l’action leur génie personnel, où ils peuvent déployer leur destin professionnel et créer une nouvelle expertise en phase avec les métiers du futur. Ainsi, ils évoluent à partir de la mission qu’ils souhaitent réaliser dans cette vie, apprennent à se réinventer sans cesse, à innover et à réveiller le visionnaire qui sommeille en eux. Les personnes que j’accompagne (90% ont entre 22 à 36 ans), vivaient une ou plusieurs de ces situations. Elles : manquaient de confiance en elles ; ne pensaient pas avoir un génie particulier ; veulent toutes être utiles ; pouvaient toutes parler d’un problème avec acuité et avaient même déjà de la matière pour le résoudre. Connaissez-vous une/des personnes qui vit/vivent dans ce(s) cas ?


Si oui, voici comment je peux l’aider /les aider à s’accomplir au travail, un jour à la fois :

-      J’accompagne en 1to 1 à distance : à la carte pour une session co-créative et 1 besoin particulier ou,  9 mois pour une transformation ultime (21 sessions) et comme résultat, une expertise créée et alignée sur le génie personnel, les besoins créatifs de l’âme et le futur du monde

-      J’anime des ateliers de groupe : en format d’une journée co-créative (ateliers et session Q/R en 1to1) ou, de 9 journées doubles de transformation au lieu de 9 mois (ateliers, sessions Q/R et accompagnements individuels) pour des groupes de 4 personnes au moins.