Aïssata DIAKITE . 28 ans. Fondatrice de Zabbaan . Mali

 

La savane africaine est dans le jus

J’aime celui qui rêve l’impossible.
— JOHANN WOLFGANG VON GOETHE

La diversification économique est un vrai enjeu de développement en Afrique et aucun pays au monde ne s’est développé sans une diversification de sa base productive. Les cours des matières premières se fixant principalement dans les pays développés, quand bien même les pays en développement en sont les premiers producteurs, produire uniquement des matières premières sans chercher à retenir une part plus grande de la chaîne de valeur internationale est risqué, encore plus risqué quand les prix chutent. En avril dernier, une connaissance me disait que dans son pays, plus de la moitié de la production agricole était perdue dans les zones de forte production et en zone rurale, faute de capacité de transformation. 

Pour Aïssata DIAKITÉ, fondatrice de Zabbaan Holding, il en sera autrement au Mali. Cela commence par faire entrer la savane africaine dans le quotidien et priviligier les méthodes  traditionnelles de transformation. Zabbaan utilise des ingrédients locaux particuliers et certaines feuilles, tiges, fleurs ou fruits sauvages. En effet, la mangue, la goyave, le pain de singe (fruit du baobab), les pétales d’hibiscus, les feuilles vertes de kinkeliba, le gingembre et/ou le  zaban (madd au piment ou saba senegalensis, malombo au Congo ou Zamba en bambara ou dioula), fruit à l’origine du nom de l’entreprise, n’auront plus de secrets pour vous. Derrière chaque nom de jus, c’est l’organigramme de l’ancien empire madingue qui vous est aussi conté par l'entreprise : le Roi, la Reine, le Prince, la Princesse, le Comte, la Comtesse, le Duc, la Duchesse, le Guerrier, la Guerrière.  

Pour ces jus naturels 100% made in Mali, Zabbaan officiellement lancée en 2017  (l’entreprise a été créée début 2016) travaille avec un réseau d’agriculteurs, de producteurs, de groupements et de coopératives des régions agricoles du Mali et d'Afrique de l’Ouest, triés sur le volet. Une sélection qui lui permet de développer une politique de traçabilité et un cahier des charges d’autant plus à respecter que la marque est en cours de certification BIO. L’ambition est aussi de conquérir toute la région Afrique de l’Ouest.

 

Mais comment passe t-on d'un projet à une production de 1000 bouteilles par jour et à un chiffre d’affaires de 800 000 euros pour l’année 2017 ? 

 

1- Avec beaucoup d’abnégation car dit Aïssata DIAKITÉ, si les investisseurs anglophones ont souvent encouragé son projet, du côte francophone, elle a dû dépasser certaines appréciations comme « ça ne va pas marcher », en proposant des séances de dégustation. Cette approche aura convaincu plus d’un partenaire et ainsi avant même la création de l’entreprise, la levée des fonds étaient bouclée et l’équipe déjà constituée. Aïssata DIAKITÉ ne cache pas non plus les lourdeurs administratives auxquelles elle  a fait face pour réceptionner les équipements industriels provenant de l’étranger. Parmi les premiers à lui faire confiance, il y eut un fonds de garantie anglophone, le fonds de garantie du secteur privé du Mali et une banque locale. Toute la phase de recherche, développement et d’innovation a duré 4 ans. 

 

2- Avec une grande vision aussi parce que la chef d’entreprise qui emploie aujourd’hui près de 70 employés a dû renoncer à un poste à l’association française de normalisation en France. En effet, l’agro-industrie n’est pas seulement une passion née avant ses 10 ans, c’est aussi une vision exprimée à la fois dans ses études et dans son parcours professionnel. Passion parce qu’étudiante- ingénieur en agro-business formée au Mali, en France et en Angleterre, la curiosité d'Aïssata DIAKITÉ la poussait déjà, une fois en congés au Mali, à aller à la rencontre des agriculteurs pour comprendre la saisonnalité de leurs activités, les enjeux et la gestion de la contre-saison. C’est cette même curiosité qui lui permit de prendre conscience que les ingrédients d’origine africaine figuraient dans de nombreux produits énergisants ou diététiques vendus dans les supermarchés.  De là est venue l’idée de les exploiter autrement.

 

3- Avec surtout des convictions. Aissata DIAKITÉ est fière de dire que 80% des membres de sa famille opèrent dans le même secteur que l’entreprise Zabbaan. De même, elle croit beaucoup en la jeunesse africaine et souhaite être «l'ambassadrice de cette Afrique qui va produire et consommer africain.». Ce qui explique peut-être aussi une politique de recrutement qui valorise l’excellence de la jeunesse. En effet, 60% des employés de l’entreprise ont moins de 35 ans et le personnel est majoritairement féminin.

 

L'innovation récompensée

Plus d'une dizaine de prix parmi lesquels :

 

  • « Young Leader » de la fondation AfricaFrance présidée par l'ancien Premier ministre béninois Lionel ZINSOU.

  • Prix de la Diaspora de l’Entrepreneur Nord-Sud 2016 du SIAD et COFIDES Nord-Sud.

  • Selectionnée parmi les 10 meilleurs entrepreneurs innovants par l'OIF dans le cadre du Forum International Francophone « Jeunesse et Emplois Verts ».

  • Jeune Référente francophone du sommet mondial des jeunes dans l’agro-business, le leadership et l’entreprenariat. (YALESI).

  • Lauréate de la Diaspora Malienne en France dans le cadre du projet Diaspora Entrepreneurship.

  • Sélectionnée parmi les 10 Jeunes Talents dans le monde par la FAO dans le cadre du CFS YOUNG IDEA INCUBATOR FOR FOOD SECURITY AND NUTRITION.

  • Première lauréate du Mali du programme International « Entrepreneurs en Afrique » piloté par l’agence campus France. 

 

Zabbaan est basée en France et au Mali. Au Mali, l’entreprise propose ses produits via divers canaux de distributions. Les supermarchés, les restaurants, les fast-food locaux, les les hôtels et les stations Total sont les principaux réseaux BtoB.  Pour la clientèle de particuliers, elle est constituée aussi bien de nationaux (40%) que d’expatriés (60%). Prochaine étape, la production et l'exportation d’arômes naturels. Une aventure entrepreneuriale à suivre.

 
 
zabbaan3.jpeg
zabbaan.jpg
zabbaan2.jpg